Arrêter de faire l’autruche, et sauver votre entreprise!

Votre entreprise traverse une situation difficile, et vous vous dite: » ok, ca va passer, on attendra les jours meilleurs ».
Désolé de vous décevoir, mais cela ne passera pas si vous ne vous bougez pas!!

Pour vous aider à prendre le taureau par les cornes, voici 11 bonnes pratiques pour sauver votre entreprise.

 

1) Admettre que cela ne va pas !

Cela sous-entend, ne pas rester inactifs en attendant des jours meilleurs.
Il vous faut réagir, quitte à reconnaître vos erreurs et revenir
sur des décisions.

2)Convaincre ceux dont l’entreprise a besoin pour repartir

Admettre qu’il y a un problème,mais qu’il est en cours de traitement.
Rassurer vos actionnaires, le banquier, vos collaborateurs, vos fournisseurs.

3) Réaliser un audit de l’entreprise en difficulté

Permettra de trouver les raisons et les solutions liées à cette situation.
Ainsi, qu’évaluer les dégâts.
Ce qui passe, notamment, par l’analyse de documents comptables, des contrats, etc.

Faire le point avec les équipes, faire remonter leurs problèmes et leurs idées
de solutions.

Discerner l’origine des problèmes de l’entreprise, et les résoudre.

4) Établir un plan de rétablissement

Élaborez un plan d’action sur 1 an, pour mettre en place la où les solutions trouvées.

Déterminer l’objectif à atteindre en 1 an, les actions pour y parvenir et mettre en
place un calendrier.

Il s’agit concrètement de constituer un business plan.

5) Avoir confiance en l’équipe, et aux capacités de chacun

Vous avez choisi vos collaborateurs pour leurs connaissances, leurs compétences,
leurs savoir-faire et parce qu’ils font avancer votre entreprise.

Et il est clair que votre plan de rétablissement ne pourra pas se faire sans sans eux.

6) Être crédible et inspirer la confiance

Vous devez dire ce que vous faites, et faire ce que vous avez dit.
En clair, il faut communiquer !

7) Survivre pour mieux agir

Pour mettre en place votre plan de rétablissement sur le long terme, il faut d’abord
penser à court terme.

Ce qui signifie  négocier avec vos créanciers (fournisseurs, Urssaf, impôt…) des délais de paiement,
voir l’étalement de la dette.

8) Miser sur les atouts de l’entreprise

Demandez-vous avant tout cela : qu’est-ce qui faisait le succès de votre entreprise ?
Quels en étaient les points forts ?

9) Arrêter les dépenses inutiles

Cela passe, par une réduction des charges, et ce en fonction de la stratégie de rétablissement choisie.
En effet, si vous avez un restaurant et un excellent chef, vous n’allez pas vous en séparer sous prétexte qu’il coûte le plus cher !

10) Optimiser l’organisation

Cela peut se manifester par exemple :

  •  par une simplification de la hiérarchie, simplifier l’organigramme et responsabiliser vos collaborateurs
  • et/ou en faisant le point sur les compétences des collaborateurs, pour les réaffecter sur des postes correspondants mieux à leurs talents.

11) Tirer des leçons de la crise

Vous saurez comment vous en êtes arrivé là, quelles sont les erreurs qui vous ont
conduit à cette situation ? Comment éviter qu’elles ne se reproduisent ?

Cela peut passer par l’amélioration du management, de la gestion, des relations qu’elle entretient
avec les acteurs de l’entreprise.

 

La balle est dans votre camp! Pour vous aider dans votre démarche, sachez qu’il existe des structures spécialisées dans l’accompagnement de sociétés en difficultés. Ce type de structure fait appel à plusieurs corps de métier (comptabilité, fiscalité, ressources humaines, marketing, contrôle de gestion, etc.).

 

 

Image: 123 RF photo

Si c'est votre première visite, pensez à demander votre exemplaire de mon livre électronique "solo preneur, entreprendre ce qu'il faut savoir ?"
pour cela remplissez les champs ci-dessous:

Vos données restent entièrement confidentielles, et ne seront jamais partagées ou revendues.
Posted in Veille.

5 Comments

  1. Effectivement quand l’entreprise va mal, il ne faut pas s’en cacher et il faut tout faire pour sortir de la crise. Je pense qu’être plus performant passe par une optimisation de l’organisation de l’entreprise (éviter le gaspillage de temps…ect.) et aborder les sujets qui fâchent.
    Il est important d’agir pour éviter un scénario irréversible.

  2. Je suis totalement d’accord avec vous, pour moi, dans la majorité des cas, c’est justement le fait de faire l’autruche qui pose problème à l’entreprise.

    Admettre que sa société est en difficulté est le premier pas vers la remontée, c’est indéniable.

    Après, certains chefs d’entreprise font l’erreur de montrer à leurs employés que ça va mal en gardant la mine basse.
    Une chose est sûre, c’est certain qu’il faut avouer à ses employés que la période est relativement compliquée, mais il n’en reste pas moins qu’il faut faire preuve de motivation car si les employés voient le chef du bord démotivé, c’est compliqué de le faire repartir.

Avez-vous déjà eu à sauver une entreprise? Partagez votre expérience!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.