Les 7 erreurs de l’entrepreneur: facteurs d’isolement et de solitude
Les 7 erreurs de l’entrepreneur: facteurs d’isolement et de solitude
Les 7 erreurs de l’entrepreneur: facteurs d’isolement et de solitude

Vous êtes créateur ou déjà chef d’entreprise, vous êtes passionnés par ce que vous faites.
Mais voilà, quand vous êtes entourés de personnes qui n’ont rien avoir avec le monde de l’entrepreneuriat comme vos amies, vos proches ; qui sont encore dans le monde métro boulot dodo ; vous vous sentez incompris, rejeté, critiqué.
Vous ressentez l’angoisse et la peur de votre entourage face à vos décisions. Cela crée, en vous, de la frustration et du stress.

Pourtant, en mettant en place des actions simples vous pouvez remédier à ce mal être. Et tous cela sans devoir s’isoler ou choisir la solitude comme solution. Ces actions faciles à mettre en place, vous aideront à être efficace,  épanouis et vivre une vie équilibrée malgré les changements à venir liés à votre projet.

Consciente de cette situation, que j’ai aussi vécu, que beaucoup d’entrepreneur traversent et peut être même vous en ce moment; J’ai mis en place un mode de fonctionnement qui permet de dédramatiser votre situation d’entrepreneur que ce soit auprès de vos proches ou des non-initiés. C’est ce que j’appelle la conduite raisonnable.

Ce mode de fonctionnement consiste à préparer vos proches aux changements, à communiquer avec eux au bon moment et à vous préparer à l’aventure qui vous attend dans les meilleures conditions possibles.En effet, le monde de l’entrepreneuriat est complètement différent de ce que tout le monde connait. Parce que nous avons été éduqués pour être salariés, pour être les petites mains qui font fonctionner la machine. La machine étant l’entreprise. C’est un précepte largement développé par Robert KIOSAKY dans son livre Pére riche, pére pauvre.

On y remarque notamment qu’on ne nous a pas appris, en tout cas pour 99% des enfants, à devenir ceux qui créent la machine : les entrepreneurs.
Ce n’est que bien plus tard, en moyenne à partir de la trentaine selon l’Insee, qu’une petite proportion (0.8 % de la population française) s’y intéresse.
Il est donc compréhensible que les non-initiés aient peur du changement et beaucoup d’idées reçues à propos de la création d’entreprise.
Ces idées reçues deviennent des facteurs bloquants et sources de conflit ou d’anxiété et favorisent l’isolement.

 

Erreur n°1 – Ne pas préparer ses proches

 

La meilleure façon selon moi de préparer les non-initiés au changement lié à votre volonté d’entreprendre, est de leur parler de votre projet seulement quand il est structuré et que vous savez où vous allez.
Pour cela, vous pouvez vous adresser à un professionnel de la création.

Pourquoi ?

Parce que vous devez considérer vos proches comme de potentiels investisseurs, car s’ils croient en votre projet, ils vous soutiendront malgré les difficultés.
Notamment au niveau financier, vous conviendrez que personne n’investit de l’argent dans un projet dans lequel, il ne croit pas. De même, vous éviterez, voir limiterez les tensions financières liées au quotidien.

 

Erreur n° 2 Ne pas anticiper les principales conséquences du changement 

 

Il faudra aussi réfléchir et informer vos proches sur comment vous allez assumer financièrement vos besoins primaires (manger, se loger, se vêtir, ou sortir).
Il est important d’en discuter surtout dans un couple avec enfant, pour que le conjoint comprenne bien en quoi il devra participer, mais aussi comment et pour combien de temps.
Prenez le temps de participer aux tâches ménagères, à l’éducation et au loisir des enfants, au petit moment en couple, ou de temps en temps faire des sorties entre amis.

 

Erreur n°3 S’enfermer dans son projet 

 

Attention !

Devenir entrepreneur ne veut pas dire s’enfermer dans son projet et ne plus avoir réellement de contact avec ses proches ou ses amies.
Il faut absolument des moments durant lesquels vous ferez la coupure avec votre business.C’est l’occasion de sortir entre amis par exemple. Mais durant c’est moment là, en clair, votre mission sera de ne pas parler de vos projets ou d’être le plus succinct possible.

Pourquoi ? Parce que c’est un moment de détente !

 

Erreur n°4 Perdre de vue ce qui est vraiment important

 

Gardez le contact avec ce qui vous fait plaisir, avec ceux que vous aimez. Car vous ne pourrez pas faire marche arrière pour rattraper le temps perdu.
Exemple avec les enfants, une fois adulte, vous n’aurez plus l’occasion de voir leur premier pas, ou la 1iere fois qu’ils ont fait du vélo ;

 

Erreur n°5  Ne pas parler de son business avec d’autres entrepreneurs

 

Il est aussi important de parler de son business, oui, mais avec les initiés, les autres entrepreneurs. Ceux qui veulent créer ou ont entamé les démarches pour y arriver. Et ceux qui ont créé et sont chefs d’entreprises.
Parce que cela permet d’avoir de nouvelles idées, de trouver des solutions à un problème.
Pour cela, vous pouvez participer à des événements comme des séminaires sur votre thématique, rejoindre des réseaux d’affaires en ligne ou hors ligne, travailler dans un espace de co-working.

 

Erreur n° 6 Ne pas prendre du recul face à son projet

 

Gardez du recul et de la perspective par rapport à un projet n’est pas chose évidente quand on est seul à travailler dessus. Vous trouvez un binôme de travail, faire appel à un coach qui vous encouragera et vous guidera vers l’atteinte de vos objectifs.
Être coaché, c’est bien. Cela aide effectivement à avancer sur vos tâches, vos plans d’actions. Mais aussi vous aider à déterminer quand il vous faudra constituer une équipe autour de vous.

 

Erreur n°7 Vouloir faire tout seul quand l’entreprise doit se développer

 

En effet, quand vous commencez à avoir des clients, il faut s’en occuper avant, pendant et après la vente. Notamment, sur les réclamations, sur la gestion des difficultés clients lors de la mise en place de votre produit, sur les relances d’impayés, ou encore sur la gestion de l’administratif,etc.Au bout d’un moment, il vous faut déléguer.
Pour cela, vous n’êtes pas obligé d’embaucher une personne, vous pouvez aussi faire appel à des free lances telles que des assistantes personnelles, cabinet comptable, consultant marketing, agent commercial. Etc.

 

Maintenant que vous savez ce qu’il faut faire, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action.
• Pour cela, inscrivez-vous à ma newsletter, télécharger l’e-book offert et commencé à réfléchir à votre projet ; et prenez rendez-vous avec un professionnel de la création d’entreprises pour étoffer votre projet ;
• Réfléchissez aux dispositifs existants qui vous aideront à vivre durant la mise en place de votre activité ;
• Une fois votre projet bien ficelé, discutez-en avec ceux qui seront directement impactés par le changement (votre femme, vos enfants et vos parents, etc.)
Organisez votre temps, créez un emploi du temps avec les moments de travail, de pause, et de détente.
Recherchez des groupes de créateurs que vous pourrez rejoindre.
Trouvez un binôme ou prenez un coach pour vous aider à atteindre vos objectifs.
Créez votre équipe et listez les tâches que vous souhaitez déléguer afin de déterminer à partir de quand vous commencerez à déléguer. Ainsi que les compétences nécessaires pour le faire. Cela vous aidera à faire votre choix de prestataire.

Si c'est votre première visite, pensez à demander votre exemplaire de mon livre électronique "solo preneur, entreprendre ce qu'il faut savoir ?"
pour cela remplissez les champs ci-dessous:

Vos données restent entièrement confidentielles, et ne seront jamais partagées ou revendues.

Bonjour,
Votre article présente utilement comment le nouvel entrepreneur doit appréhender son projet. Fort judicieusement, vous conseiller de ne pas vouloir tout faire tout seul. C’est notamment le cas pour ce qui concerne le droit du travail, dès que l’entrepreneur embauche son premier salarié. Le contrat de travail doit être bien conçu et au moindre problème avec le salarié il faut éviter les erreurs.
Bien cordialement.

Hello,

J’ai en effet monté mon business et je sais comme c’est dur en étant seul de pouvoir travailler « à la longue ». J’aime rester seul pour certaines tâches, cela me permet de mieux me concentrer … par contre c’est assez compliqué pour d’autres tâches …

Merci pour cet article
A bientôt

Alex.

Je travaille pour un blog qui parle de création d’entreprise et sincèrement, ces 7 conseils sont absolument pertinents.
En plus de tout cela, la plupart des entrepreneurs se découragent dès l’année de lancement de leur entreprise qui est très souvent une année qui n’est pas toujours fructueuse le temps que l’entreprise prenne place, que les consommateurs (ou clients) s’habituent aux produits ou services offerts par l’entreprise.
J’ajouterais donc le fait de ne pas toujours s’attendre à des résultats très positifs dès la première année même si les prévisionnels, le business plan et tout ont été correctement fait, que les résultats estimés devaient être largement meilleurs. Il ne faut donc pas BAISSER LES BRAS dès lors qu’un échec pointe son nez

Bonsoir Rina, merci de votre commentaire. Si vous souhaitez ajouter des informations complémentaires se sera avec plaisir.

Cordialement

Dosithée

12 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche

Lire plus :
Quels supports bancaires peuvent être utilisés pour la création ou reprise d’entreprise

Il existe beaucoup d’aides à votre disposition que ce soit au niveau de l’état, des

Fermer